Modalités d'intervention

Espaces et enjeux des savoirs féministes : Réalités, luttes, utopies


Date limite de l’envoi des propositions : 30 juin 2017


Nous souhaitons que ce congrès soit l’occasion d’échanges les plus larges et les plus libres possibles, tout en laissant la possibilité d’exposer les résultats de nos recherches, de nos expériences militantes, des questions que nous posent notre action, nos relations avec les institutions, nos rapports entre enseignant-e-s et étudiant-e-s, nos difficultés ou nos solutions pour diffuser les savoirs féministes, etc.

Aussi, avons-nous fait le choix, sur le modèle initié par les organisatrices du congrès de Montréal en 2015, de la diversité des modalités de contributions :
  • Nous attendons des propositions de contributions collectives de diverses formes et durées : colloques autour d’une problématique interdisciplinaire, ateliers thématiques, expositions, performances artistiques, etc.
  • Pour assurer un temps de débat quotidien sur des sujets propres à permettre une définition collective de nos perspectives, nous attendons également des propositions de thème de tables rondes ou de débats.
  • Enfin, nous recevrons les propositions de communication individuelle pour la présentation de résultats de recherche ou d’expériences militantes ou professionnelles.

Rappelons que le congrès se déroule en français et qu’aucune traduction n’est possible, à l’exception de la langue des signes si des demandes en ce sens sont formulées.

Propositions collectives

Compte tenu des contraintes liées au service de restauration et à la taille du campus de l’université Paris Nanterre qui nécessite d’intégrer les temps de trajet entre restaurant et salles du congrès, le temps sera découpé en sessions d’1h20 correspondant, par exemple, à 3 communications de 15 à 20 minutes maximum, suivies de 20 minutes minimum de discussion avec la salle. Nous demandons aux responsables de propositions collectives de tenir compte de cette contrainte horaire.

Nous attendons des propositions de colloques d’une à deux journées maximum (soit 3 à 6 sessions), d’ateliers thématiques (1 ou 2 sessions), de tables rondes, posters, expositions, performances artistiques, projections, lectures publiques.

Nous souhaitons cependant que les colloques, ateliers, tables rondes et débats permettent le plus possible les échanges internationaux et le dialogue interdisciplinaire, y compris au-delà des sciences humaines et sociales. Les propositions devront également s’efforcer d’intégrer approches scientifiques et approches militantes. Ainsi les propositions devront réunir des participantes d’au moins deux pays ou d’au moins deux types d’approche. Le Comité scientifique sera particulièrement attentif à ces deux dimensions.

Des propositions collectives émanant de jeunes chercheuses et s’inscrivant dans l’interdisciplinarité décrite plus haut seront particulièrement bienvenues.

De même, des propositions visant à permettre des échanges entre militantes et professionnelles de l’égalité et de la recherche recevront le meilleur accueil. A cet égard, il est possible de saisir l’occasion de ce congrès pour mettre en place des espaces de formation professionnelle sur les questions liées au féminisme et à la défense des droits des femmes, à condition qu’ils restent ouverts à toutes et tous.

Organisation de débats thématiques

Afin d’assurer un temps d’échange quotidien et permettre ainsi la définition collective de perspectives thématiques, théoriques, méthodologiques, stratégiques pour les recherches féministes dans la francophonie, chaque journée du congrès réservera un moment de discussion collective : compte-tenu du nombre attendu de congressistes, plusieurs débats se tiendront en parallèle. Chacun sera introduit par un court exposé problématique présentant la question mise en débat.

Les problèmes ainsi traités pourront concerner l’élaboration de nouveaux réseaux, de moyens d’action dans le monde académique et ailleurs, d’outils de diffusion et de transmission des savoirs féministes, etc.

Pour les thèmes de ces débats, nous attendons donc vos propositions. Si nécessaire, le Comité scientifique décidera des regroupements de celles-ci, notamment en cas de proximité du sujet et des objectifs du débat.

Propositions individuelles

Les communications libres (de 20 minutes maximum) ou les propositions artistiques individuelles sont aussi les bienvenues. Elles seront intégrées dans les propositions collectives ou regroupées dans des sessions thématiques à l’initiative du Comité scientifique.

Soumettre une proposition


écoutez le mot à saisir

« Les intitulés suivis de * indiquent les champs obligatoires. Les données personnelles recueillies dans le cadre de ce formulaire font l'objet d'un traitement informatique et sont destinées aux agents habilités de l'Université responsable du traitement de votre demande. Elles ne sont en aucun cas réutilisées à d'autres fins.
Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données relatives aux informations vous concernant. Vous disposez également d'un droit d'opposition au traitement. Vous pouvez exercer ces droits en contactant le Correspondant Informatique et Libertés à l'adresse électronique suivante: cil@u-paris10.fr. »


Mis à jour le 09 mars 2017